Quel revêtement de sol favoriser pour une accessibilité handicapée ?

Quel revêtement de sol favoriser pour une accessibilité handicapée ?

Quel revêtement de sol favoriser pour une accessibilité handicapée ?

Suite à un accident ou une maladie, une personne peut se retrouver avec un handicap permanent qui peut bouleverser carrément sa vie. Cet handicap peut limiter ses possibilités d’interaction avec son milieu. Ces limitations peuvent engendrer des problèmes psychologiques, morales et sociales qui peuvent aggraver encore plus son cas. C’est pourquoi les architectes ont développés des maisons adaptées à leur handicap. Ces maisons sont même soumises à une réglementation et des normes internationales

Les normes des maisons pour handicapés

Chaque individu ayant une mobilité limitée doit bénéficier d’un aménagement adapté et des équipements destinés à lui faciliter ses tâches quotidiennes. L’aménagement doit être en adéquation avec le type d’handicap et doit donc être étudié avec soin. Généralement, une maison plain-pied est favorisée pour tout type d’handicap. Ce genre de maison est sans marches ce qui est donc beaucoup plus pratique pour les personnes qui utilisent un fauteuil roulant, et permet d’éviter tout accident. Pour l’aménagement des pièces, intégrer la salle d’eau et les toilettes en une seule pièce pour favoriser l’espace sans renoncer au confort. L’espace qui entoure le lit doit être suffisamment aéré pour circuler librement.

Les équipements qui doivent être favorisés dans une maison destinées à recevoir un handicapé sont :

  • un évier suspendu pour faciliter son utilisation et son accès ;
  • des meubles à portes coulissantes ;
  • un espace de travail réglable dans la cuisine ;
  • optez pour une douche italienne, sinon il existe des baignoires à porte.

Apprêtez une attention particulière aux espaces libres. Évitez les décorations trop chargées, et optimisez celles qui sont plus dans l’épuré.

Les personnes handicapées doivent également pouvoir accéder à l’extérieur de la maison sans aucune gêne. Pour cela, vous devez aménager des allées ayant un revêtement approprié, sans marches, et cela depuis la porte jusqu’au portail et le garage. Les portes de l’extérieur doivent également être commandées avec une télécommande.

Revêtement de sol

Les revêtements de sol sont également soumis à une réglementation, surtout lorsqu’il s’agit d’un bâtiment. Ils ne doivent pas faire l’objet d’une gêne sonore ni visuelle pour les personnes atteintes d’une limitation. Ils doivent également faciliter la circulation en fauteuil.

Concernant les revêtements encastrés, ils doivent être d’une certaine dureté pour permettre un déplacement aisé en chaise roulante.

Les matériaux autorisés pour le revêtement extérieur sont :

  • Pierre
  • Enrobé
  • Dalle en gravier
  • Béton
  • Carrelage
  • Parquet

Les matériaux interdits sont :

  • Terre
  • Sable
  • Herbe (pelouse)
  • Verre
  • Pierre

Pour le revêtement intérieur, voici les matériaux autorisés : linoléum, parquet brut, moquette, carrelage dont le relief est rugueux. Les matériaux de revêtement intérieur qui ne sont pas autorisés sont généralement tous des revêtements qui risqueraient de faire glisser le fauteuil, le parquet vernis par exemple.

Dans certaines habitations, en plus de devoir opter pour un revêtement au sol adapté aux handicapés, vous aurez peut être besoin également de mettre en place un ascenseur pour handicapé. Toutefois, attention aux réglementations qui doivent être respectées à tout prix !

Que faut-il savoir sur l’installation d’un ascenseur handicapé au domicile d’un particulier ou dans un lieu public ?

Dans le cas où vous ou un de vos proches est handicapé, un ascenseur spécialisé pourrait vous être nécessaire. De plus en plus de lieux publics sont par ailleurs équipés d’ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite. En effet, tout comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis depuis plusieurs années, les lois se multiplient en Europe et dans le monde pour faciliter l’accès des handicapés partout. Qu’il s’agisse d’écoles, de magasins ou de lieux de santé, tous les lieux accueillant du public s’adaptent ces dernières années. Si vous cherchez des informations sur les différentes normes existantes, alors vous trouverez toutes les informations à savoir sur un ascenseur handicapé sur ce site, bien que la plupart des normes soient accessibles partout sur le web. Voici quelques informations à prendre en compte pour être sûr qu’un ascenseur pour personnes handicapées est bien aux normes françaises en vigueur :

  • les portes de l’ascenseur doivent faire au moins 80 cm de largeur pour que les fauteuils des usagers entrent sans difficultés
  • la cabine de l’ascenseur doit faire au minimum 1,40 mètres pour que le fauteuil rentre complètement avec au moins une personne accompagnatrice
  • les boutons pour choisir un étage doivent être suffisamment bas pour être accessibles aux personnes en fauteuil roulant, et ils doivent d’ailleurs se situer sur le côté droit à l’ouverture
  • Si vous avez besoin de faire installer un ascenseur pour personnes handicapées, alors ne pensez pas qu’aux handicapés moteurs mais également aux handicapés malvoyants qui pourraient avoir des difficultés à choisir leur étage en entrant dans l’ascenseur : ajoutez des indications sonores avec un haut-parleur par exemple pour annoncer l’arrivée vers un étage, l’ouverture ou la fermeture des portes. Dans le cas où vous habitez dans une maison et que vous souhaitez mettre en place un ascenseur pour personnes handicapées, sachez que cela est bien possible pour vous ! Toutefois, nous vous recommandons de ne pas hésiter à bien demander des devis avant de vous lancer dans votre choix car celui-ci doit pouvoir être conforme à votre habitation et tenir compte de nombreux facteurs, même si cela n’est pas impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter your keyword