Comment aménager un sanitaire spécial handicapé ?

Comment aménager un sanitaire spécial handicapé ?

Comment aménager un sanitaire spécial handicapé ?

Afin que les personnes à mobilité réduites et tous ceux qui circulent en fauteuil roulant puissent bénéficier de toutes les prestations offertes au grand public dans un sanitaire, il existe des normes française à suivre lors de l’aménagement d’un sanitaire spécial pour handicapé.

  • Espace obligatoire : un espace libre qui ne contient aucun obstacle avec une surface équivalente à la surface d’un cercle de diamètre de 1.50 m qui donne la possibilité à la personne à mobilité réduite de faire demi-tour avec son fauteuil roulant et un espace d’usage de 1300 x 800 mm destiné pour le mobilier, les équipements et les dispositifs de commande et de service.
  • Les équipements : les commandes manuelles, les dispositifs ayant trait à la sécurité des personnes ainsi que pour les fonctions nécessitant de parler, voir et entendre doivent être placés à une hauteur qui oscille entre 90 cm à 1.30 m pour qu’ils soient à la portée d’une personne en position « debout » comme « assise ».
  • Les support d’informations : doivent être écrits avec des caractères d’une taille supérieure ou égale 4.5 mm, visibles et facilement lisibles par les personnes en position « debout » ou « assis » , accessibles à moins d’un mètre aux personnes malvoyantes et traduites en braille pour les personnes aveugles.
  • Caractéristique de la porte : elle doit être d’une largeur de 90 cm permettant le passage du fauteuil roulant, les systèmes de déverrouillage doivent être accessible pour les personnes en position « debout » ou « assis » comme il doivent être éloignés des obstacles pouvant empêcher la personne à mobilité réduite de les atteindre avec une distance de 40 cm, et en ce qui concerne l’effort nécessaire pour ouvrir la porte, il ne doit pas dépasser les 50 N pour faciliter les choses a la personne handicapé.
  • Caractéristiques des sièges et des accessoires : la surface d’assises doit être légèrement incliné vers l’arrière pour éviter les risque de chutes et de glissade, sa hauteur doit osciller entre 45 à 50 cm et son axe doit être éloigné d’une distance de 40 cm du mur latéral et de 50 cm du mur arrière. La cuvette doit se situé le plus près possible de la surface d’assise comme elle doit être positionnée d’une façon a pouvoir être parallèle au fauteuil roulant lors de son usage. Existence obligatoire d’une barre d’appui latérale d’une hauteur qui oscille entre 70 à 80 cm. La hauteur maximale du distributeur du papier hygiène ne doit pas dépasser 1.30 m.
  • Caractéristique du lave-mains : le dessus du bac du lave-mains doit être localisé à une hauteur de 80 cm, sa profondeur doit être de 30 cm, sa largeur de 60 cm et sa hauteur de 70 cm afin de permettre le passage des pieds et des genoux de la personne à mobilité réduite.
  • La robinetterie : elle doit être fixée à 40 cm de loin de tout angle rentrant de parois ou de tout autre obstacle qui peut gêner la circulation du fauteuil roulant.

Recommandations pour l’aménagement d’un sanitaire spécial handicapé

En plus de normes qui sont obligatoires lors de l’aménagement d’un sanitaire spécial pour handicapé, on donne quelques conseils pour permettre à l’handicapé d’effectuer les usages du quotidiens aisément.

  • Dans le cas où on dispose d’un petit sanitaire qui ne permet pas la circulation d’un fauteuil roulant, il est possible de l’agrandir en réduisant l’espace du placard ou d’autres équipements non nécessaires pour la personne handicapée.
  • Il est recommandé de remplacer la porte des sanitaires par une porte coulissante puisque elle est plus facile à ouvrir ce qui va faciliter la tache pour la personne à mobilité réduite.
  • Il est conseillé de remplacer les portes du placard placé dans les sanitaires par des portes coulissantes pour permettre un passage plus facile du fauteuil roulant.
  • Il est recommandé d’équiper le sanitaire avec quelques accessoire nécessaires tel qu’ un sèche-main placé sur une hauteur de 1.10 m et éloigné du mur de 40 cm pour qu’il soit facile à atteindre par la personne en fauteuil roulant, un porte-savon à un mètre de hauteur au dessus du lavabo pour éviter les glissades, un miroir dont la partie basse sera placé juste au dessus du lavabo, une poubelle dont la partie haute aura une hauteur qui oscille entre 50 et 75 cm sachant qu’il est possible de l’attacher au mur dans le cas ou on dispose d’une petite poubelle qui n’atteint pas cette hauteur étant par terre.

Coûts d’aménagement d’un sanitaire pour handicapés

Le prix moyen pour pouvoir rénover un sanitaire complet avec tous les équipements nécessaires qui pourront faciliter la vie pour une personne à mobilité réduite sont entre 4500 et 5000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter your keyword